Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Jan

Le métier de publicitaire : un métier dérisoire

Publié par dhodoll  - Catégories :  #de publicitaire

Je n’ai pas donné de nouvelles depuis plus d’un mois sur ce blog. Il faut dire que l’état de la planète, la catastrophe au Japon, les soulèvements dans le monde arabe ont accaparés mes pensées.

Que dire du Japon, où la situation ne s’améliore pas. Une grande cocotte minute prête à exploser fait dire à notre président : « nous allons organiser une conférence sur la sécurité nucléaire » alors que la seule phrase possible : « est désengageons nous ». Le nucléaire est une énergie impressionnante mais dont l’homme ne maîtrise pas toutes les données. Arrêtons de jouer avec des vies humaines.

Que dire de l’Algérie, qui paradoxalement avec une croissance du PIB de 3,8%, une trop forte dépendance à la rente pétrolière, laisse son peuple et ses jeunes vivre dans la pauvreté.

Tunisie, Egypte,Lybie, Maroc, Syrie…les révoltes ne faiblissent pas. Mais la question actuelle est de savoir comment ces mouvements pourront résister aux récupérations de toutes sortes. Déjà en occident, les médias parlent peu de l’après révolution. Une plus grande liberté, un ordre interne retrouvé est loin d’aboutir. Avec en toile de fond, l’accès aux énergies, les interventions étrangères sont elles le seul garant des libertés, et de la paix dans ces pays.

En France, la montée du Front National, est une réaction à tous ces mouvements : les gens ont peur, de l’autre, du voisin. Le populisme a un écho dans une certaine tranche de la population. Mais ce qui me fait le plus rager, c’est que certains jeunes originaire du maroc, ayant la double nationalité ne votent pas. Ne voient-ils pas ce qui ce passe dans le monde arabe ?

Face à cela, mon métier de publicitaire est dérisoire, pourquoi faire vendre un produit, consommer, lorsque les libertés sont menacées, lorsque la planète est en danger.

Alors je communique, à l’instar de tous ces internautes qui grâce à Facebook ont permis certaines révolutions, j’écris ce que je pense et j’interpelle, voici le seul moyen que j’ai trouvé pour agir, pour l’instant.

Commenter cet article